La galante invention de la papillote - 3 - Papillot

Publié le par Fab le lyonnais

     Ce n’est pas parce qu’il ne se passe pas grand-chose, qu’il n’arrive rien !

     Justin Calixte ; la plaisante sagesse lyonnaise

 

La galante invention des papillotes – 3ème épisode

 

      Et pendant huit jours ce fut de même et de pareil. Toute la nuit, le Pétrus cherchait dans sa tête des jolis vers qu’il écrivait sur un papier dans lequel il mettait un chocolat chipé dans un bocal du papa Papillot. Et comme de bien s’accorde, le gone et la fenotte étaient bien benaises de se connaître et de se comprendre. Le Pétrus attendait sa Jacqueline sur le quai, ils traversaient l’allée ensemble et se quittaient en rue Mercière.
Et à chaque fois le gone remettait à la fenotte une crotte de chocolat pliée dans un billet doux.

 

     Un de ses beaux matins, la Jacqueline dit à son mami :

     - Faudrait mettre ça dans un autre papier parce que vos jolies lettres sont toutes froissées et je peux pas les mettre dans mon livre de messe, moi qui voudrait tant les lire et les relire sans que personne d’alentour n’en sache rien.

 

     Toute la journée, le Pétrus se demanda comment il pourrait bien envelopper sa crotte de chocolat et son message sans que ça ait l’air d’un bourron de papier à jeter aux équevilles. Enfin il trouva. Il coupa un morceau de papier blanc, bien glacé, en petit carrés. Dans un de ces carrés il mit son chocolat et son billet doux, roula le papier tout autour, le côté glacé à l’extérieur. Cela donnait une manière de tube qu’on aurait dit un petit verre de lampe en faïence ou en porcelaine. Il eut l’idée de couper en franges les deux extrémités, rapport qu’à cette époque les franges étaient bien à la mode et que toutes les dames de Perrache et de Bellecour portaient des franges à leurs robes. Cela allait déjà mieux. Mais pour qu’il tienne ce papier roulé, fallait-il encore le coller ou l’attacher avec une ficelle !

 

     Cela devait difficultueux. De la colle il n’y en avait point chez le Papillot, pas plus à la cuisine qu’en magasin. De la ficelle, il y en avait bien sûr et mêmement de jolies faveurs blanches et roses, mais pas moins c’était encore du temps à perdre et puis la ficelle et les faveurs c’était la demoiselle du magasin qui les coupait avec des ciseaux pendus à sa ceinture. Mon Dieu ! que ça devenait difficile de faire son envoi d’amour et de gourmandise.

 papillotte

     Tout par un coup, le Pétrus eut une idée. Prenant son tuyau par le milieu, il en retourna plusieurs fois sur eux même les deux bouts francs contre le chocolat. Et ce fut une merveille. On aurait dit, vrai de vrai, un beau torse de femme qu’aurait eu des jupes à franges en haut et en bas. Oh ! pour de sûr que c’était beau à voir, et le lendemain, quand le gone remit à sa fenotte son joli cadeau si bien présentée, celle-ci lui dit :

     - Oh ! m’sieur Pétrus, que c’est donc joli ! Faudra toujours y faire comme ça, n’est-ce pas ? Et la gentille beline fit à son belin un gros mimi, de tout son cœur.

 

     Mais vous pensez ben, brâve gens, que dans une rue comme en rue Mercière, tout un chacun voit ce qui s’y passe et le raconte bien vite aux autres mondes. Aussi le Papillot resta pas rien longtemps avant qu’une catolle vienne qu’à lui apprendre que tous les matins que Dieu fait, avant que les huit heures soyent sonnées au clocher de Saint-Nizier, son apprenti attendait dans l’allée, sur le quai, une petite poutrône qu’était encore d’aller à l’école. Que tous deux ils tenaient conversation, que chaque fois, le gone remettait à la beline un tout petit paquet qu’on voyait pas ce que ça pouvait être et qu’en fin finale, ils se faisaient péter la miaille que c’en était une honte par Sainte Marie Alacoque.

 

     - Tout de même, avait dit la vieille rombière qu’était bignolle de la maison d’en face, faut-y que la jeunesse du jour d’aujourd’hui soye bien dévergondée. Que c’est pas rien de mon temps qu’on aurait vu des choses pareilles !

 

     Et voilà t’y pas qu’un jour, juste à temps que, sur le pas de la porte d’allée de la rue Mercière, le Pétrus ayant remis à la Jacqueline son petit message, allait recevoir son petit bécot habituel, oui, voilà t’y pas que le Papillot, un balai à la main, sortant tout tarabate de sa boutique, se précipite sur nos deux canants petits mamis.

 

     - Charippe de gones, petits propres à rien, que beurlait le pâtissier, qu’est-ce que vous manigancez par là ? Et flanquant des coups de balai sur le coqueluchon, le dos et le darnier du pauvre Pétrus :

     - Toi, rentre à la cuisine, qu’il lui dit, on s’expliquera tout à l’heure ! Et il se tourna vers la pauvre Jacqueline qu’aurait bien voulu être dans l’allée de son école que dans celle de la rue Rouville :

     - Et toi, petite dévergondée, donne-moi voir un peu ça que ce sacripant vient de te transmettre que je voye un peu ce que c’est !

      La pauvre fenotte lui remit son message d’amour et de gourmandise et s’enfuit en pleurant toutes les larmes de son cœur.

 

     Le Papillot regardait avec stupéfaction le drôle de petit paquet qu’il avait dans la main. Qu’est-ce que ça peut-être que cette manigance-là, qu’il se disait à lui-même ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frambel 12/01/2010 17:11


Oh! la pauvrette à le coeur tout retourné...il ni avait aucun mal à se faire un tit becquot, mais c'est chose sûre quand ce temps là, il n'en fallait pas plus pour se faire ramoner: oupsss, je
continue ma lecture


zouzounette40 02/01/2010 20:44



Il ne fallait pas faire grand chose autrefois pour se faire réprimander....Je suis sûre que tu vas trouver une solution......les temps ont bien changé..quand même....lol !!!



Marlene 30/12/2009 11:54


ça me rappelle  mes  Noel d 'enfant  un paquet de papillottes a se partager avec  une Orange  c etait  peu  mais  on avait  l habitude  ..
quelquefois  un jouet  mais rarement  lorsque  je vois ce qu'on les enfants aujourd hui  ça me fait  drôle .. enfin les temps changent  ..bisou a toi et bonne fin
d année ..


fenottecreations 28/12/2009 19:45


c'est joliment relaté! bonne soirée, bisous


christopheCTL 28/12/2009 18:00


mais qu'estc quz ça peut luin faire a la commere que arpette du patissier drague  elle es jalouse?