Chroniques préhistoriques - 3 - les jeux

Publié le par Fab le lyonnais

En ces temps reculés de la préhistoire, la vie était rude.


     Les tribus ne connaissaient que la loi du plus fort ; quand leurs routes se croisaient, c'était l'affrontement. Les vaincus prêtaient allégeance aux vainqueurs et intégraient le camp victorieux, ce qui permettait de compenser les pertes subies de part et d'autre.

 

     Ce jour là, une tribu s'approcha de la grotte où créchaient nos amis.
Armés de pieux et de massues, ils roulaient des mécaniques et leurs intentions belliqueuses étaient évidentes et annonciatrices d'un combat imminent.


     Bic dit au chef:

     - Dis aux hommes de ne pas intervenir ! Laisse-moi faire !

 
     Aussi sec, il se dirigea vers la tribu adverse qui manifesta bruyamment pour l'impressionner (comme le font de nos jours les hooligans dans les stades).


     Bic ne broncha pas et déclara:

     - Plutôt que de se maillocher, je propose d’être le champion de ma tribu. Désignez le votre et celui qui gagne emporte la victoire pour son camp.

 

     Leur chef accepta et un michton taillé comme une armoire à glace sortit des rangs prêt à la baston.

 

     La première épreuve sera la rapidité à faire un feu annonça Bic.

Chacun des protagonistes prépara le foyer avec des brindilles sèches. L’adversaire commença à faire rouler entre ses mains un bâtonnet sur une pierre plate avec un peu d’herbe sèche placée autour ce qui était une méthode aléatoire et pas très rapide mais la plus utilisée.

Bic de son côté pris deux silex qu’il frotta ; les étincelles mirent le feu aux brindilles et il remporta l’épreuve.

 

     Le chef renfrogné mais intéressé par cette technique qu’il ne connaissait pas dit à son tour :

     - chacun de vous va lancer son pieu. Le vainqueur sera celui qui le plantera le plus loin.

     Bien sûr, cette fois ce fut le champion adverse qui gagna.

 

     De part et d’autre les hommes encourageaient leur champion. Le score était de un partout. Alors Bic déclara en montrant un rocher imposant :

     - Celui qui parvient à le soulever emporte la belle et gagne le tournoi !

 

     Toute la tribu adverse se bidonna. Vu la taille du rocher, le gringalet n'avait aucune chance de réussir et peut être que leur costaud parviendra à le soulever de quelques millimètres et si ça ne marche pas, ils décideront d’une autre épreuve et ce sera un lutte ; ils sont sûr que leur champion ne fera qu’une bouchée de son adversaire.

 

     Le gros costaud eut beau s’échiner, il ne parvint pas à faire bouger le rocher.

     Bic s'approcha du bloc de pierre. Il posa à quelques pas de celui-ci un rocher plus petit. Puis, à l'orée du bois, il ramassa une grande branche de bouleau, bien droite et bien solide. Il cala sous le bloc une extrémité de la branche, la faisant reposer sur le petit rocher.
Se saisissant de l'extrémité haute opposée, il poussa fermement vers le bas et bien sur le gros rocher se souleva du sol.
Les belligérants stupéfaits déposèrent leurs armes et firent allégeance.
     Le chef s’approcha de Bic et le félicita.

     - Il annonça aux vaincus qu'il leur laissait la liberté.

     - Nous seront désormais amis, leur dit-il. Nous nous rendront visite dans nos campements respectifs. Au lieu de nous battre, nous organiseront des jeux.

 

     Tout le monde approuva joyeusement et bruyamment.

 
 -Ce jour là, Bic avaient découvert le principe du levier.

  - Les hommes avaient instauré le premier jumelage entre tribus.


  - Ils venaient de créer les premiers jeux d'Intervilles.


Etonnant non !!!

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frambel 17/11/2009 21:00


Je me disais aussi que ce n'était pas possible que ce soit Guy Lux qui est inventé les jeux d'interville....hihihihihi


ginie 16/11/2009 19:38


Moi j'aurai rajouter qu'ils avaient inventé kho lantha hihi. Bien vu mon pipa j'aime beaucoup celui là !!! allez je file voir le second...............


sandisa 14/11/2009 12:19


Comment te dire Fab? tu m'étonnes !!! car derrière tant d'humour se cache finalement pas mal de raison !!!   Bic ne serait-il pas ton double pensant ?  en tout cas je m'amuse à
déguster tes drôles d'histoires et j'en redemande !


zouzounette40 13/11/2009 20:10






 


bonsoir FAB je repasserai apres manger....faire ma lecture du soir ...je te dépose un petit cadeau ...bisous



JEFF 12/11/2009 18:19


Salut mec, comment qu'c'est t'y qu'ça va !?!
J'ai bien aimé ta dernière nouvelle : La Pipe, mais tu le sais bien mon cochon j'adore quand tu t'attaques aux chroniques comme celles que tu viens d'entamer. La chute est toujours drôle et même si
je m'y attends (te connaissant bien mon saloupiaud) je déguste pour retarder le moment où j'arrive à la conclusion. Tu sais que mon (ton mais je me l'approprie et toc) texte La Naissance est un
petit bijou. Tu veux que je te dise mec ... ben quand t'écris comme t'es beau. 
Hééé, viens pas me lècher la frite, c'était juste un compliment pas de la drague.
A ciao Fabuleux Fabulon Fabulistant.