chaperon rouge - 4 - chez mémé

Publié le par Fab le lyonnais

      - Mon père est à Vichy. C’est un homme qui a la légalité dans le sang. Si les chinois débarquaient, il se ferait mandarin ; si les nègres prenaient le pouvoir, il se mettrait un os dans le nez ; si les grecs …

 

Maurice Biraud, Un taxi pour Tobrouk

 

Les contes bucoliques de la mère l’oye – Chaperon, épisode 4

   

 Paulo les belles canines pétarade jusqu’à la casbah de l’ancêtre. Il planque sa pétrolette dans la remise à coté de la traction transformée en poulaillertraction3 et arrive devant la porte d’entrée ousse qu’il appuie sur l’interphone.

 

     - Qui c’est qu’est là ?

     - C’est Moi !

 

     Je sais, c’est un peu court comme réponse, mais quand tu reçois un coup de turlu ou qu’un mironton tambourine à ta lourde, si c’est un mec de ta connaissance, y croit que rien qu’avec son borborygme tu l’arnouches ou que t’es branché sur ta boule de cristal et donc, il te refiles jamais son blase ; le pire c’est que si on te dit « c’est moi » comme le chocolat du même nom, t’es vraiment chocolat parce que t’oses pas donner l’impression de pas reconnaître le pèlerin qui te cause et tu délourdes sans méfiance.

     J’arrête mon baratin sociophilosophique, parce que si ça se trouve t’as rien pigé et je vais pas faire une deuxième tournée pour te décrasser les boyaux du cerveau.

 

     Mémé glaviote dans son tire moelle pour se décrasser le corgnolon et chevrote d’une voix bêlante (si c’avait été Pépé, j’aurais écrit : il aurait bêlé d’une voix chevrotante) :

     « La précision chirurgicale du verbe et l’utilisation du mot juste est fantastique chez fabuliste disait l’autre jour Raymond Devos à l’ami Pierre Desproges ! » 

 

     - C’est toi Marie-Chantal ?

 

     Vous marrez pas, c’est le vrai prénom de chaperon. C’est un peu snob je vous l’accorde (à piano), mais comme ses vieux sont un peu du genre beaux linges et coincés du prose, y fallait pas espérer qu’elle s’appelât Ginette ou Monique. De toute façon, on va pas en faire un plat et on va garder le sobriquet de chaperon pour pas filer la lourde à notre minette qu’aime pas son blase.

 

     - Oui ; c’est moi ! Mère-grand, susurre Paulo les lèvres en cul de poule.

 

     - Tape 31416* sur le digicode pour délourder ; je suis un pneu crevée et coincée sous la couette dans mon pucier ; viens vite que je te tape la bise ma choupette !

     (J’ai mis 31416 pour faire plaisir à ma Pie : Pie 3,1416 bien sur !)

 

     Paulo compose le code et dans la foulée il tire sur la bobinette et la chevillette cherra car il connaît ses classiques ; il a ligoté tout Bibi Fricotin, les Pieds Nickelés et les contes de l’Apéro. Pour les ceusses qui ricanent et voudraient chipoter, j’explique : la bobinette, c’est un biglotron circonvulaire en chinchmik mercerisé, avec une ficelle bien sûr. Quand tu tire dessus, ça envoie une impulsion électrique sous jacente jusqu’à la chevillette en cuivre martelé, qui soulève alors le zigougou du pêne (pas celui de Jean-Marie le borgne qu’est pas invité icigo) et la porte s’ouvre.

      C’est bon, tout le monde suit ?

 

     A pas de loup, ben oui, c’est pas une chèvre, il enquille le colidor et d’un bond, sa matraque en pogne, se retrouve museau à nez devant Mémé litqui en perd son dentier et part dans les vapes.

 

     Ça arrange Leloup qu’aime pas la violence, surtout pour pas abîmer la marchandise. Il ligote et bâillonne l’ancêtre et il la fourgue dans l’armoire à balais entre la souillarde et la pierre d’évier.

 

     Puis…     

 

     Que va faire Paulo ?

 

Réponse A : Il va allumer le feu dans la cheminée et faire bouillir un grand chaudron d’eau avec des carottes, navets, patates et un bouquet garni.

Réponse B : Il va se loquer avec une chemise de nuit blanche en pilou et il enfonce une charlotte sur sa cafetière avant de se planquer sous les toiles.

Réponse C : Il retourne dehors, creuse un piège sur le chemin qui mène à l’entrée et le recouvre de branchages.

Réponse D : Il remonte sur son solex et file au patelin le plus proche acheter un livre de recettes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frambel 12/01/2010 12:50


Ah ah ah, j'avais déjà lu, pas grave, je rigole et çà fait du bien :


ysengrin45 17/12/2009 15:58


Re-réponse B. En dehors du style, j'adore tes illustrations. C'est des montages ? Tu trouves ça où ? Amitiés.


Frambel 14/12/2009 21:33


Bonsoir Fab:
Bon je donnerai la réponse B: Mais avec toi, faut s'attendre à autre chose....une autre version sortie tout droit de ton imaginaire bouillonnant :
J'ai hâte de venir lire la suite:
Grosse bise à toi et bonne nuit Fab:


ginie 14/12/2009 14:37


J'aime les défis alors "D" va falloir qui pédale sec pour arriver à temps hihi. Et bé c'est la forme pipa comme ils le disent tous !!! faut que je demande aux enfants de garder leur blague carambar
ça peut toujours servir. Au fait si c'était les grec qu'est ce qui ferait........?!?  C'est pour voir si tout le monde suis hihi. Au fait vous m'avez reconnue je suis 3.14..... Merci pipa de
m'avoir cité, bisous et cette fois -ci je file bosser..............flap flap flap


zouzounette40 13/12/2009 14:29


ah là là ..y a du danger.....je prends la réponse B....pour suivre la vraie histoire.............quel régal Fav....tu sais quoi ? je vais te faire de la pub sur mon blog car tu le vaux bien....il
faut qu'un max de blogueurs lisent tes histoires...........c'est trop bon ..pour le moral....moi qui suis enfermée depuis 3 jours ..je me suis bien marrée....gros bisous Fab et bon dimanche